09.03.2017

Communiqué de presse

Classement de l’EcoMobiliste 2017 : les voitures au gaz naturel/biogaz restent dans le trio de tête.

Accueil > Gaz naturel > Transport
Rapport annuel
Liens
Brochure Gaz naturel
Téléchargements
Glossaire
Contact
Extranet clients

Le réseau de transport haute pression de Gaznat comprend plus de 600 kilomètres de conduites ainsi que 56 postes. Il est interconnecté au réseau haute pression européen en cinq différents points : La Cure, La Louvière, Bardonnex, Obergesteln et Ruswil.

Interconnexion du réseau de Gaznat au réseau européen

Gaznat soutire le gaz naturel pour son réseau d’une part à l’est sur le gazoduc international Transitgas qui traverse la Suisse du nord au sud, d’autre part à l’ouest depuis les artères de transport venant de France. Depuis Obergesteln, situé dans la vallée de Conches, le gazoduc du Rhône de la société Swissgas fait le lien entre le gazoduc Transitgas et le réseau de Gaznat.  

Au niveau mondial, les gazoducs constituent un grand réseau d’autoroutes du gaz naturel, d’une longueur de 1'000'000 km. Les distances parcourues entre le gisement et le point de consommation peuvent aller au-delà de 4'000 km.

 

Le gaz naturel est extrait à une pression de 200 à 300 bar. Séché et purifié, il est ensuite transporté sous forme gazeuse à 80 bar ou sous forme liquide. Cette pression est réduite à 5 bar dans des postes de livraison, à partir desquels les sociétés de distribution prennent le gaz en charge pour l’acheminer vers le consommateur final.   

 

Depuis l'étranger, le gaz naturel, à l'état gazeux, est transporté dans d’épaisses canalisations en acier pouvant atteindre 1,4 mètre de diamètre. Les gazoducs sont enterrés et recouverts sur une hauteur minimale de 1 mètre (gazoducs souterrains) ou immergés (gazoducs sous-marins). Ils sont isolés extérieurement par une couche de polyéthylène. Pour prévenir l’apparition de corrosion sur des structures métalliques enterrées, on fait appel à une technique particulièrement efficace, la protection cathodique.

 

Lorsque la vitesse du gaz est importante, la pression interne dans le gazoduc diminue progressivement par les effets de frottement. C'est pourquoi des stations de compression, qui remontent la pression à environ 80 bar, sont installées tous les 100 km.

Balise Gaznat
Balise Gaznat

Contrairement aux lignes électriques, les gazoducs ne se voient pas dans le paysage. Des balises triangulaires orange permettent de repérer le tracé souterrain d’un gazoduc.

Un gazoduc peut transporter des quantités importantes d’énergie sans surcharger le trafic routier et sans polluer l’atmosphère. Une conduite de 40 centimètres de diamètre peut aisément acheminer l'énergie nécessaire pour alimenter, en toute sécurité, des villes comme Genève ou Lausanne.

On recourt de plus en plus au transport maritime du gaz sous forme liquide à l'aide de bateaux, « les méthaniers », spécialement équipés de cuves (gigantesques bouteilles de thermos). Au port d'embarquement, le gaz naturel est liquéfié (GNL) par refroidissement à -163°C. Son volume se réduit de 600 fois. Les bateaux livrent directement le gaz naturel à des terminaux méthaniers en Europe, aux Etats-Unis et en Asie. Là, le gaz naturel liquéfié est stocké dans des réservoirs isolés, puis retransformé et injecté sous forme gazeuse dans les gazoducs terrestres.

 

Navire méthanier EnergY - Gaz de France
Méthanier