09.03.2017

Communiqué de presse

Classement de l’EcoMobiliste 2017 : les voitures au gaz naturel/biogaz restent dans le trio de tête.

Accueil > Négoce
Rapport annuel
Liens
Brochure Gaz naturel
Téléchargements
Glossaire
Contact
Extranet clients

Sécurité d'approvisionnement et meilleures conditions économiques au bénéfice de ses partenaires et clients sont les maîtres mots du département Négoce. 

Nous différencions deux types de contrats pour assurer l'approvisionnement : les contrats à long terme et les contrats à court terme.

LES CONTRATS À LONG TERME

 

Les contrats à long terme (soit pour une période d'environ 10 ans) nous permettent d'assurer dans la durée les livraisons de quantités de gaz suffisantes pour répondre aux besoins de nos partenaires. Ils concernent des achats de gaz de différentes sources géographiques. Leur diversification nous permet à la fois de réduire les risques liés à d'éventuelles perturbations mais également de réduire les coûts globaux en utilisant les différences de comportement des prix.

L'année 2008 a été marquée par la signature d'importants contrats de fourniture de gaz à long terme, garants de la sécurité d'approvisionnement de la Suisse. Gaznat et les autres sociétés régionales gazières, regroupées au sein de Swissgas, ont conclu à mi-octobre 2008 un important contrat avec E.ON Ruhrgas qui dispose d'un portefeuille gazier diversifié.

 

Le volume de gaz acheté correspond environ au tiers de la consommation suisse de gaz naturel jusqu'en 2015 ; il provient principalement de l'Union européenne et de la Norvège, pays occupant le sixième rang mondial des pays producteurs de gaz.

Ensuite, le 17 décembre 2008, Gaznat a signé avec GDF SUEZ la prolongation de son contrat d'approvisionnement arrivant à échéance en 2009. Ce nouvel accord porte sur des livraisons d'une durée de 10 ans et représente plus d'un tiers du volume des approvisionnements actuels de Gaznat.

 

Enfin, ils ont été complétés en 2009 par la prolongation du contrat entre Swissgas et le producteur hollandais GasTerra jusqu'en 2023.

Ces contrats représentent la colonne vertébrale de nos approvisionnements. Ils nous permettent de disposer d'un portefeuille diversifié provenant de sources particulièrement fiables.

LES CONTRATS À COURT TERME

 

Le négoce à court terme s'est développé graduellement depuis 2007. Lorsque les conditions de marché sont favorables, Gaznat complète la structure de son approvisionnement par des achats spot. Après avoir conclu plusieurs contrats-cadres EFET (European Federation of Energy Traders) avec des contreparties européennes reconnues, Gaznat a passé en 2008 un nombre toujours plus important de transactions, notamment à Bocholtz, Wallbach et au VHP de EGT (point virtuel d'échange de gaz, en Allemagne).

 

Environ 20% des volumes de gaz acheté en 2009 ont été acquis par des transactions réalisées sur le marché spot.

Comparaison prix contrats long terme - prix court terme
Comparaison prix contrats long terme - prix court terme

FORMATION DE PRIX

 

Le gaz naturel est une énergie de réseau ; à ce titre, une grande partie des coûts est liée aux moyens de transport utilisés entre les lieux de production et les centres de consommations (gazoducs ou navires méthaniers). Cet acheminement étant assuré sur de longues distances, il doit être aussi continu que possible pour en optimiser les coûts.

 

Les consommations, au contraire, sont beaucoup plus importantes en hiver qu’en été car essentiellement liées aux chauffages ; la conversion « Production et transport en continu » aux « Consommations avec d’importantes variations saisonnières » est réalisée grâce aux stockages qu’ils soient de type « aquifère » ou « cavités salines ».

 

Le transport (y compris la distribution) et les stockages sont deux composants du prix. Quant au prix du gaz lui-même, deux régimes coexistent et sont complémentaires sur le marché européen :

  • le prix du gaz acheté par l’intermédiaire de contrats à long terme est lié à celui des produits pétroliers ; cette façon de faire est compréhensible dans la mesure où, à l’époque des premiers contrats négociés, tant le producteur que le consommateur souhaitaient obtenir un coût en rapport avec celui de l’énergie concurrente majoritaire sur le marché, à savoir les huiles de chauffage. En outre, les mécanismes d’indexation mis en place permettent de lisser, dans une certaine mesure, les fortes variations des prix des produits pétroliers.
  • le prix du gaz acquis sur le marché spot (contrats à court terme) dépend de l’offre et de la demande. Ce principe fonctionne pour autant que les marchés soient suffisamment « liquides », c’est-à-dire qu’il y ait assez de gaz ainsi que d’acteurs acheteurs et vendeurs pour qu’un prix d’équilibre s’établisse. C’est le cas aux Etats-Unis avec le point de référence « Henry Hub » qui se trouve en Lousiane. En Europe, le marché le plus développé se situe au Royaume-Uni (point virtuel NBP, National Balancing Point) ; les plateformes continentales prennent progressivement de l’ampleur, en particulier les hubs de Zeebrugge en Belgique, TTF (Title Transfer Facility - Dutch gas trading hub) aux Pays-Bas, de même qu’en Allemagne, en France et en Italie.

Les prix sont caractérisés par de très fortes volatilités. Notons cependant qu’il est nécessaire d’obtenir les capacités de transport pour acheminer le gaz ainsi acquis jusqu’aux points de consommations.

 

Pour l’instant, les approvisionnements pour l’Europe continentale sont toujours assurés principalement par des contrats à long terme.