Forage dirigé de Givisiez

Une première technologique en Europe dans la pose tube-dans-tube.
Initié en 2021, cet ouvrage d’envergure allie la prouesse technologique au savoir-faire de nombreux corps de métiers.
Notre objectif : un approvisionnement en gaz sûr et pérenne !

Les origines de l’ouvrage : la révision de l’OPAM

Des origines à la mise en oeuvre

Le chantier de Givisiez (FR) trouve son origine en 2010 dans la révision de l'Ordonnance sur la protection contre les accidents majeurs (OPAM). Cette nouvelle Ordonnance a engendré des changements majeurs pour l'industrie gazière dont la réduction des risques liés à la traversée d'une zone industrielle par un gazoduc à haute pression.

Dans ce contexte, Gaznat a démarré le chantier de Givisiez en février 2021 avec, tout d’abord, un défrichement temporaire pour permettre la pose des 720 mètres de tubes. Durant 20 mois les travaux ont consisté à souder 86 tubes, puis à enfouir la conduite existante en grande profondeur et à assurer sa sécurité par un tube qui a fait office d’enveloppe de protection. Le raccordement tube-dans-tube s’est déroulé en mai 2022, tandis que la mise en service a eu lieu en juillet 2022. Un reboisement avec des arbres indigènes adaptés à l’écosystème local et aux conditions climatiques futures est prévu dès la fin du mois de septembre 2022.

Interview de Gilles Verdan, Directeur Réseau chez Gaznat

La technique tube-dans-tube conçue par Gaznat, en partenariat avec Unigaz et Gasverbund Mittelland AG (GVM), représente une première technologique en Europe. La réalisation d’un tel ouvrage est complexe. De nombreuses exigences techniques impliquent que les tubes soient posés l’un après l’autre d’un seul bloc. Sur 720 mètres de long, un tube de 60 cm de diamètre a été construit et tiré dans un forage sous la zone industrielle de Givisiez, tandis qu’un autre tube de 720 mètres et de 40 cm de diamètre a été tiré dans le premier en s’assurant que les tubes soient parfaitement concentriques et étanches.

 

Innovation

La technologie tube-dans-tube

L'innovation au service de la sécurité

 

Le système « tube-dans-tube » a été développé pour des raisons sécuritaires. Le principe repose sur l’idée que pour qu’une fuite atteigne l’environnement et pose un problème de sécurité, les deux tubes concentriques doivent être simultanément endommagés (percés).

La double sécurité est atteinte en surveillant la pression de l’espace annulaire entre les deux tubes. En effet, un gaz inerte (azote) est introduit entre les deux tubes et sa pression est surveillée depuis le centre de conduite et de surveillance de Gaznat.

Si le tube intérieur présentait un défaut (une fuite), alors le gaz sous pression remplirait le tube de protection externe. Cela serait immédiatement détecté par une augmentation de la pression de l’espace annulaire. Dans le cas d’un défaut sur le tube extérieur, l’azote (qui est un gaz neutre) s’échapperait vers l’extérieur et la pression serait donc réduite dans l’espace annulaire. Ceci serait également détecté par le capteur qui enclencherait une alarme chez Gaznat. Dans ce deuxième cas, la fuite d’azote serait aussi détectée à la verticale sur le terrain. Si la source de cet accident s’avérait être un chantier (par exemple un forage), celui-ci serait alors immédiatement interrompu.

Interview de Dominique Luisier, Chef de projet chez Gaznat
1. Scenario «Défaut sur tube externe»
2. Scenario «Défaut sur tube interne»

Le rôle de l'azote

L’azote est utilisé à la suite de la construction et du test de pression à l’eau pour sécher les conduites. En effet, l’azote pur permet de chasser l’humidité jusqu’à ce qu’un niveau hygrométrique soit atteint. De plus, l’azote étant neutre, il ne réagit pas avec l’acier et ainsi empêche la corrosion qui est un phénomène nécessitant de l’humidité et de l’oxygène (oxydation).

Le savoir-faire de nos équipes

Forage dirigé de Givisiez : une combinaison de compétences réunies autour d’un projet unique en Europe

La réalisation du premier forage dirigé en Europe a été menée avec succès par Gaznat, au profit de la société Unigaz - propriété de Gaznat et Gasverbund Mittelland AG (GVM) - entre février 2021 et juillet 2022.

Pour mener à bien le forage dirigé de Givisiez (FR), de nombreux corps de métiers se sont côtoyés sur ce chantier durant 15 mois. La complexité de l’ouvrage et les exigences techniques imposées par la pose tube-dans-tube ont impliqué des spécialistes en ingénierie, en suivi environnemental, en mécatronique, en infrastructure et en travaux forestiers. Un expert tubiste, et une équipe de soudeurs venus d’Italie se sont occupés plus spécifiquement de la préparation du tube de 720 mètres, à raccorder au tube existant.

Le raccordement
Interview de M. Pinggera, Directeur général de Schenk

L’entreprise Schenk AG, spécialisée dans le forage, a largement contribué au bon déroulement des travaux, en étroit partenariat avec Gaznat qui a, de son côté, assuré la direction du chantier, la communication et les aspects juridiques.

Ce sont  ainsi près de quinze corps de métiers, spécialisés, qui ont chacun apporté leurs compétences pour réussir, ensemble, la première pose tube-dans-tube en Europe.

Le Forage dirigé en images

Forage dirigé de Givisiez

Une première technologique en Europe dans la pose tube-dans-tube.